menu home
 
  Derniers projets :

•   Serveur mail Postfix/Dovecot sur Raspberry Pi sous Raspbian

•   Circuit vidéo anti-Macrovision / Macrovision remover

•   Indicateur de niveau d'humidité de la terre pour plante

•   Récupération consommation EDF via Raspberry Pi

•   Station Météo avec Raspberry Pi

•   ...

[ Voir la suite ... ]    

 
  Derniers projets :

•   Manipuler les GPIO d'un RaspberryPi sous Raspbian en Java

•   Programme pour le convertisseur impulsions téléphoniques en signal DTMF pour téléphone à cadran

•   ...

[ Voir la suite ... ]    

 
  •   Cathode Corner
 
•   Kosbo
 
•   Semageek
 
 
a propos
 
contact
 
  categorie
  Circuit vidéo anti-Macrovision / Macrovision remover
  > Vidéo
img avancement
Commencé le 21/03/2015 à 16:56  
Mis à jour le 03/04/2015 à 21:25  


Ayant commencé, il y a un petit moment déjà, à numériser toute ma collection de cassettes vidéos (VHS), enregistrés et commerciales, je me suis heurté à un problème avec certaines d'entre elles. Je ne pouvais pas numériser certaines cassettes commerciales.

Note importante : Il est parfaitement autorisé de se copier des documents vidéos commerciaux uniquement s'il s'agit d'une copie PRIVEE de sauvegarde, ce qui est mon cas.

En cherchant sur le net, j'ai vu qu'il existait un procédé vidéo, appelé signal Macrovision (lien), visant à introduire des impulsions de tension variable au moment de la synchronisation verticale sur le signal vidéo et qui est détecté par les enregistreurs vidéos (magnétoscope, graveur DVD de salon, carte d'acquisition) pour leur indiquer que le signal est protégé contre la copie et qu'ils ne doivent pas enregistrer ce signal :

img
Désolé pour la netteté de l'image, mon oscilloscope est un peu vieux.


Et mon logiciel de numérisation (Aver MediaCenter) refuse d'enregistrer un signal vidéo si celui ci contient le signal Macrovision :

img


Vous pouvez me dire :
- Pourquoi ne pas utiliser un autre logiciel de capture vidéo ?
Et bien, je ne peux pas, car ma carte vidéo (AverMedia H788) ne fonctionne qu'avec les logiciels AverMedia et il est impossible d’empêcher cette détection dans le logiciel.
- Pourquoi ne pas utiliser une autre carte vidéo ?
J'aurais pu utiliser une autre carte mais après avoir testé d'autres périphériques d'acquisition qui ne donnant pas d'aussi bon résultats (ma carte H788 étant très stable même avec un signal abîmé). J'ai donc préféré garder la mienne.
- Pourquoi ne pas acheter les versions DVD ou Bluray de ce que j'ai en VHS ?
Tout simplement parce que certaines de mes VHS n'ont jamais été édité en DVD ou Bluray et pour celles dont il y eu une édition sur ces supports modernes, je n'aime pas le rendu de certains films qui ont étés remastérisés à fond la numérique et donc on ne voit plus aucun défaut (patine de la pellicule, …) qui fait le charme des anciens films.

J'ai donc commencé mes recherches pour voir s'il n'y avait pas eu des circuits déjà réalisés par des bricoleurs. Je trouvais des schémas utilisant de simples composants jusqu'à utiliser des microcontrôleurs. Certains vendaient leur montage à des prix exorbitants.

Je me suis partit pour réaliser un prototype :

img


On branche, on allume et … oh, ça marche ! J'arrive à supprimer la partie Macrovision et à enregistrer la VHS car ma carte vidéo :

img


Mon circuit est assez simple puisqu'il n'utilise qu'un composant linéaire et des composants CMOS série 4000 :
- un LM1881 permet de détecter les signaux de synchronisation vidéo.
- le combo 4098 (double multivibrateur monostable), 4081 (portes AND) et 4069 (portes inverseuses) me permet de savoir quand je dois laisser passer le signal d'origine ou le remplacer par un autre au moment de la synchro vidéo afin de supprimer le signal Macrovision.
- un 1er AOP d'un LM324 suit le signal vidéo (grossièrement) et l'envoie à une entrée d'un interrupteur analogique 4016 qui laisse passer le courant uniquement quand il n'y a pas de synchronisation verticale vers un condensateur.
- ce condensateur maintient la tension lorsque l'interrupteur analogique est coupé.
- un 2e AOP d'un LM324 suit la tension du condensateur. Au moment de la synchronisation verticale, le signal correspond à la synchronisation verticale sans macrovision. On a le signal remplaçant.
- deux 4016 (interrupteurs analogiques) permettent de sélectionner le signal d'origine ou un signal remplaçant.

Bref, voici le schéma :

img


Le résultat fonctionne plutôt bien quelque soit le format vidéo : SECAM, PAL ou NTSC. Il marche aussi très bien avec les cassettes qui sont enregistrés en 50 ou 60Hz.

Et la réalisation finale en boitier :

img



Edit du 26/03/2015:
Modification du circuit avec les AOP d'un LM324 qui permettent de créer une tension de signal de synchronisation parfait. Avant, j'avais utilisé un potentiomètre, donc un réglage manuel de la tension de remplacement. Mais suivant le magnétoscope, le signal a une passante continue plus ou moins importante, donc il faillait faire le réglage de la tension du signal de synchronisation de remplacement à la main avec un oscilloscope, pas vraiment pratique. Maintenant, c'est "automatique" !
Le schéma a été mis à jour et j'ai rajouté quelques indications permettant de savoir à quoi ressemble le signal à certains endroits.

Edit du 03/04/2015:
Erreur d'interprétation de valeur sur une résistance (celle de 27k du 4098) : Corrigé
+ Ajout photo réalisation finale


    Aucun commentaire
Commencé le 21/03/2015 à 16:56  
Mis à jour le 03/04/2015 à 21:25  

Nom:  
E-Mail:  
Site Web:  

 
Vérification:  
 
Recopiez les lettres/chiffres et donnez le résultat du calcul :
captcha


 


JLR's Blog   |   Programmation et design: JLR   |   Version 2.0   |   Généré en 0.015 seconde(s)