menu home
 
  Derniers projets :

•   Serveur mail Postfix/Dovecot sur Raspberry Pi sous Raspbian

•   Circuit vidéo anti-Macrovision / Macrovision remover

•   Indicateur de niveau d'humidité de la terre pour plante

•   Récupération consommation EDF via Raspberry Pi

•   Station Météo avec Raspberry Pi

•   ...

[ Voir la suite ... ]    

 
  Derniers projets :

•   Programme pour le convertisseur impulsions téléphoniques en signal DTMF pour téléphone à cadran

•   ...

[ Voir la suite ... ]    

 
  •   Cathode Corner
 
•   Kosbo
 
•   Semageek
 
 
a propos
 
contact
 
  categorie
  Alimentation régulée 2-30V/10A
  > Matériel de laboratoire, Alimentations
img avancement
Commencé le 06/01/2014 à 19:58  
Mis à jour le 08/01/2014 à 22:32  


J'ai voulu construire une telle alimentation suite au fait que, parfois, j'avais besoin d'une source d'ampérage importante.
J’utilisais auparavant des batteries au plomb classiques lorsque j'en avait besoin. Le seul problème est que, comme toutes les batteries ... elles se déchargent. Vite, voir très vite qu'on fait des circuits qui pompent beaucoup. Je me retrouvais, au final, au bout de 30min-1h avec les batteries vident (enfin presque, il ne faut jamais vider complètement des batteries au plomb, cela les détruirait) !

J'ai utilisé des transistors de puissance avec un très fort gain, des MJ11016 pour pouvoir manipuler une importante quantité d'ampères. Mais un problème survenu ! Ces transistors, pour limiter la tension, ils chauffent, d'autant plus si l'ampérage est fort. J'ai utilisé de gros radiateurs (un pour 2 transistors), avec un taux de 1,8°C/W. Même avec cela, c'était insuffisant, j'ai du rajouter des ventilateurs si non les radiateurs ne dissipaient pas assez de chaleur et les transistors claquaient.

Le réglage des tensions se fait un simple potentiomètre et il y a un AOP LM741 en mode suiveur pour fournir assez de milli-ampères pour chaque transistor. Le réglage de la limite d'ampère se fait aussi un potentiomètre, mais j'ai utilisé un comparateur de tension qui va jouer le rôle de limiteur. On peut déduire l'ampérage en mesure la tension au bornes d'une résistance connue: ici une 0.1 Ohms. Si j'ai 0.2V à cette résistance, selon la loi d'Ohm, j'en déduits : I = U/R = 0.2/0.1 = 2A. Je sais donc que pour 0.1V, j'ai 1A. Avec le comparateur, je peux savoir si je dépasse ou non cette tension. Pour limiter le courant lors que celui ci est détecté comme trop fort, le comparateur provoque un court-circuit sur le réglage de tension, provoquant la chute de tension et donc d'intensité. Une fois l'intensité correcte, on arrête le court-circuitage. Si l'intensité remonte, le LM311 reprovoque un court-circuit. Il y a donc régulation de l'intensité.

Pour l'affichage de la tension et de l'intensité, j'ai utilisé 2 circuits spécialisés voltmètre, des ICL7107, l'un pour mesurer la tension aux bornes de sortie, et l'autre pour connaitre l'intensité du circuit à partir d'une résistance de 0.1 Ohm sur le même principe que précédemment.

Voici la réalisation :
img

La partie alimentation avec le gros transformateur 30V 300W et un autre 12V 10W pour l'électronique numérique et les ventilateurs
img

La carte avec les AOP de régulation de tension et le limiteur de courant.
img


Et biensûr, les schémas :
img
img


   J'aime :) (5)   |   Je n'aime pas :( (0)

    Aucun commentaire
Commencé le 06/01/2014 à 19:58  
Mis à jour le 08/01/2014 à 22:32  

Nom:  
E-Mail:  
Site Web:  

 
Vérification:  
 
Recopiez les lettres/chiffres et donnez le résultat du calcul :
captcha


 


JLR's Blog   |   Programmation et design: JLR   |   Version 2.0   |   Généré en 0.059 seconde(s)